Полное собрание сочинений в 10 томах.

638. Л. С. ПУШКИНУ

23 — 24 апреля 1835 г. Из Петербурга в Тифлис

J'ai tardé à vous répondre parce que je n'avais pas grand'chose à vous dire. Depuis que j'ai eu la faiblesse de prendre en main les affaires de mon père, je n'ai pas touché 500 r. de revenus; et quant à l'emprunt des 13 000, il est déjà dépensé. Voici le compte qui vous regarde.

à Engelhardt1 330
à la restauration260
à Dumé 220 (pour le vin)
à Pavlichtchef837
au tailleur 390
à Plechtchéef1 500
De plus vous avez reçu en assignats280
(août 1834) en or950
5 767

Votre lettre de change (10 000) a été rachetée. Outre le loyer, la table et le tailleur qui ne vous ont rien coutés, vous avez donc reçu 1230 r.

Comme ma mère a été très mal, je garde encore les affaires malgré mille dégoûts. Je compte les rendre au premier moment. Je tâcherai alors de vous faire avoir votre part des terres et des paysans. Il est probable qu'alors vous vous occuperez de vos affaires et que vous perdrez de votre indolence et de la facilité avec laquelle vous vous laissez aller à vivre au jour la journée. De ce moment adressez vous à vos parents. Je n'ai pas payé vos petites dettes de jeu, car je ne suis pas allé chercher vos compagnons — c'était eux qu'il fallait m'adresser. 1)

 

Бібліотека ім. О. С. Пушкіна (м. Київ).
Про О.С. Пушкіна